Web

Les courts-métrages angoissants de David F. Sandberg

À l’occasion de la sortie en salle cet été du premier long-métrage de David F. Sandberg, Dans le noir, nous revenons sur ce qui l’a rendu célèbre : sa série de courts-métrages horrifiques et angoissants publiée sur le web.

video-featured

Source : ponysmasher/Youtube

La naissance d’un réalisateur

tb2865qk_400x400

Né en 1981 à Jönköping en Suède, David F. Sandberg – à ne pas confondre avec son homonyme David Sandberg, le réalisateur du film culte Kung Fury (2014) – réalise et publie sur Youtube, sur sa chaîne « ponysmasher » son premier court-métrage horrifique intitulé Lights Out. Dans ce film de 2min41, une femme – jouée par Lotta Losten, que l’on retrouve dans tous les films de David F. Sandberg – tente de venir à bout d’une étrange créature qui s’amuse avec les interrupteurs de son appartement. Le film est apprécié de la critique et fait largement parlé de lui, au point de faire un buzz qui attirera plus de 12 880 000 spectateurs.

Le jeune réalisateur continue sa lancée et réalise toute une série de films horrifiques qu’il tourne chez lui, en Suède, puis qu’il publie sur Youtube. David F. Sandberg crée son style et y reste fidèle, avec des vidéos qui continuent d’attirer des millions d’internautes. Deux ans après Lights Out, il est contacté par le producteur Lawrence Grey qui lui propose d’adapter son court-métrage au grand écran. David F. Sandberg réalise donc Dans le noir, film sorti en France le 24 août 2016, après être sorti le 22 juillet aux États-Unis et le 10 août en Suède.

À travers ses courts-métrages minutieux et angoissants, le réalisateur aborde les thèmes de l’insécurité du confort matériel et des fantômes urbains qui perturbent le quotidien paisible d’une femme (on pense à The Ring ou a Dark Water). S’ils glacent d’effroi, c’est par leur mise en scène minimaliste et presque exempt de parole qui laisse place à des jeux de bruits et de silence, de lumière et d’obscurité, à la chaleur et au froid, au certain et à l’incertain, à l’humain et à l’inhumain. David F. Sandberg s’est créé un style, et ça grâce à une liberté que le web lui permet.

Extrait de notre critique de Dans le noir

Les courts-métrages de David F. Sandberg

Découvrez l’intégralité des courts-métrages horrifiques de David F. Sandberg, publiés sur sa chaîne Youtube « ponysmasher ».

Lights Out (2013)

 

Picture (2014)

 

Not So Fast (2014)

 

Coffer (2014)

 

See You Soon (2014) – pour la Raindance Halloween 14 Second Horror Film Competition

 

Attic Panic (2015)

 

Closet Space (2016)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s